Moulin à Poivre ou Sel, Numéroté

1226

  • Pièce unique
  • Fabrication artisanale sur tour à bois français de marque Bezombes
  • Type de bois : Chêne centenaire
  • Type de croissance du bois : totalement naturelle, en pleine campagne
  • Type de séchage du bois : séchage naturel à l’abris, durant plus de 50 années
  • Tournage, ponçage, texturation et finition manuelle
  • laver à l’eau, essuyer, puis huiler au chiffon avec de l’huile de pépins de raisins, ou de l’huile de Tung
  • Mécanisme CrushGrind avec meules en céramique et réglage de la mouture par vis
  • Aspect naturel huilé

 

  • Dimensions (+/- 5 %) :
    • Hauteur = 185 mm
    • Diamètre = 54/44 mm (maxi/mini)
    • Poids = 190 g

90,00

Les achats en ligne seront bientôt disponibles. D’ici la, si ce modèle où un autre vous intéressent alors merci de me contacter depuis la page contact en, indiquant le ou les  numéros des l’objets, par exemple: 32238 

90,00

Lionel Le Coq - Atelier Flio Bleur

Rouge, vert, bleu ???

Pourquoi, chaque objet qui sort de mon atelier, possède trois petits points ou trois petites virgules de couleur rouge, vert et bleue ?

Comme vous pouvez le lire dans la page « L’histoire de mon bois », l’intégralité de ma matière première est issue d’un stock de bois noble, constitué de 1914 à 1972 par une famille de menuisiers, ébénistes et charpentiers autour d’une scierie familiale.

Gérard m’a transmis ce stock de bois en 2018 ; son grand-père, Louis, avait créé la scierie près de Niort en 1914, et son père a repris l’activité après la seconde guerre mondiale.

Bien plus tard, Gérard, sa sœur et son frère, ont hérité du patrimoine familial : un gros tas de planches !!

Afin de respecter un « semblant de partage », il a alors été organisé un marquage de l’essentiel des planches, une couleur pour chaque enfant, rouge, vert et bleu …

Vous pouvez voir ces marques de couleur sur les images du stock de bois dans l’entreprise historique, avant que je ne le déplace.

En marquant aujourd’hui chacun de mes produits de ces trois couleurs, je participe à rappeler que ce bois est unique, que trois générations de passionnés s’en sont occupé au sein d’une même famille durant plus d’un siècle, et qu’il me revient le privilège d’en prendre grand soin pour continuer à le transmettre au travers de mes créations.

Lionel - Fliobleu -2022_avr._27-07813
Rouge-vert-bleu-5
Rouge-vert-bleu-2
Le système CrushGrind

Le méchanisme CrushGrind

J’utilise le mécanisme CrushGrind pour mes moulins; robuste et très fiable (garanti 25 ans par le fabricant), il est aujourd’hui la référence des mécanismes à poivre ou à sel. Son broyeur en céramique est réglable, ce qui vous permet de jouer facilement avec les différentes moutures .

Basés sur l’ancien principe du mortier, ils sont bien plus que de simples moulins : leur mécanisme permet, non seulement de moudre le poivre, mais également le sel et les épices en révélant leur huiles essentielles et leurs pleins arômes.

 

  • Inoxydable, sans goût, plus dur que l’acier
  • Mouture réglable en continu
  • Traitement efficace et uniforme de la matière broyée sans collage
  • Outre le poivre, le sel et le piment, il moud également de nombreuses autres épices et herbes.
  • 25 ans de garantie sur les pièces en céramique

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

Partager l'histoire de cet unique stock de planches…

Le stock dont je dispose est principalement constitué de planches de très grosses sections, correspondant à des arbres abattus alors qu’ils avaient plus d’un siècle sur pied.

Ce stock est constitué d’arbres débités dans une scierie des Deux Sèvres, dans le petit village de « La Chapelle Bâton », de 1914 à 1970 ; ainsi la plus récente planche débitée, sèche à l’abris d’un hangar depuis plus de 50 années, la plus ancienne planche débitée, dépasse un siècle de séchage à l’abris …

Ainsi,  je travaille sur un très vieux stock, et je ne fais que transformer du très vieux bois abattu de façon artisanale, il y a très longtemps.

L’orme magnifique, a poussé avant l’apparition, dans les années 1970, de la graphiose de l’orme (une maladie fungique qui a dévasté l’Europe en éliminant une grande partie des ormes adultes, sans qu’on ait trouvé de réelles parades actuellement).
Ayant poussé principalement fin du 18°, 19° et début du 20° siècle, et étant à l’abris au séchage depuis au moins 1970, notre bois fait rêver par son aspect chaleureux, doux et incroyablement noueux.

Très attaché au travail artisanal manuel : tous mes produits sont réalisés à la main, individuellement, selon des techniques d’usinage conventionnelles et historiques.

Très attaché au «Produire en France» : je travaille en Bretagne nord, tout est fabriqué sur place.

Très attaché à respecter le bois dans sa diversité : c’est toujours le dessin du bois et les «défauts» imposés par sa longue vie, qui guide mon travail.

Très attaché à créer du durable : à l’heure où tout est jetable, je tente chaque fois de réfléchir au mieux à ce qui se cache dans chaque planche, afin de créer un objet très durable, que l’on ait plaisir à entretenir, à conserver ou à transmettre 

Je ne crée que des pièces uniques, ainsi je ne produis pas de séries. Je produis peu de pièces.
J’ai la chance de travailler un bois exceptionnellement ancien ; ainsi il est difficile de comparer mes produits avec d’autres, car, à ma connaissance, nous sommes très peu nombreux à avoir la chance de travailler cette matière première rare et unique. 

Quand vous choisirez un de mes produits, à chaque fois vous ferez l’acquisition un petit morceau d’arbre qui aura traversé les siècles.

Le saviez-vous ? mes arbres sont issus du marais poitevin ; en fait plus exactement, ils poussaient sur les talus au bord des marais.
Ainsi ils ont toujours bénéficié d’une irrigation et d’une exposition lumineuse généreuse, favorable au développement latéral de l’arbre ; c’est la raison pour laquelle, riches en branches, mes arbres débités m’offrent autant de nœuds superbes à exploiter.

De même, les très anciennes traces de galeries de coléoptères sont souvent laissées apparentes comme témoins d’un temps ou le règne animal cohabitait librement dans la nature avec le monde végétal.

Pour un menuisier ou un ébéniste, c’est un privilège de travailler une telle matière première.

Je tente toujours d’exploiter chaque petit morceau au mieux, afin de transmettre les valeurs que je viens de décrire ; prendre son temps, lire le bois, le faire parler, le découper, le poncer, le polir, le huiler, le marquer, avant de vous le transmettre.

Ce bois a été transmis de génération en génération, j’en extrais de petits objets pour que vous puissiez, vous aussi, les transmettre à vos enfants et petits enfants.

En mettant à disposition des passionnés du bois, une partie de mes plus belles planches, je pense contribuer à transmettre un peu plus, les valeurs qu’elles renferment.